Vendredi soir, une jeune fille de 18 ans avait alerté des amis par téléphone pour dire qu’elle était attachée à un arbre près de la gare SNCF de Valence-d’Agen, dans le Tarn-et-Garonne. 

Les secours, arrivés sur les lieux, avaient découvert la victime avec les mains et les pieds ligotés à proximité de la voie ferrée. 

En état de choc, elle avait été hospitalisée. 

Très rapidement, les enquêteurs ont décelé des incohérences dans le récit de la victime. 

Au final, la jeune femme n’a jamais été ligotée par un agresseur. Elle a reconnu devant les policiers qu’elle n’avait jamais été agressée et qu’elle s’était ligotée toute seule. 

«C’est en rentrant de sa faculté à Toulouse où elle était allée se désinscrire, qu’elle a imaginé ce scénario» précise le Parquet de Montauban. 

La jeune fille pourrait être poursuivie pour déclarations mensongères. 

Laisser un commentaire