Enlèvement : Le ravisseur de Jayme, 13 ans, l’avait choisie au hasard alors qu’elle montait dans un bus

On en sait plus sur les circonstances de l’enlèvement de Jayme Closs, 13 ans, dans le Wisconsin, aux Etats-Unis. 

Le ravisseur, âgé de 21 ans, a expliqué aux enquêteurs avoir repéré la victime après l’avoir vue un matin monter dans un bus scolaire. Sans la connaître, il a «su que c’était la fille» qu’il allait enlever, a-t-il déclaré aux policiers. 

Avant de mettre son plan à exécution, il s’est rendu au moins à deux reprises devant la maison de la famille à Barron et a renoncé en voyant des visiteurs. 

Puis il est retourné le 15 octobre. Juste avant, il avait pris soin de se raser les cheveux et la barbe, il avait enfilé des gants, une cagoule et avait volé des plaques d’immatriculation. 

Il a sonné à la porte. Dès que le père a ouvert, il l’a abattu au fusil à pompe. Il a ensuite forcé la porte de la salle de bains où s’étaient réfugiées la mère et la fille. 

Il a obligé Denise Closs à mettre du scotch sur la bouche de sa fille, avant d’abattre la mère de famille d’une balle dans la tête. Sans savoir combien de membres comptait la famille, il avait décidé d’abattre tout le monde, même s’il agissait d’un enfant. 

Puis, durant trois mois, il a séquestré Jayme Closs captive dans sa maison, dans une zone isolée près de la ville de Gordon, à une centaine de kilomètres au nord de Barron. Quand il recevait de la visite, il la forçait à se cacher sous un lit placé dans un angle, dont la sortie était obstruée par des charges. Il mettait aussi la radio pour couvrir d’éventuels bruits. 

Menaçant et violent, il lui avait intimé de rester sous le lit dès qu’il s’absentait. Elle a pourtant défié ses ordres jeudi et a profité d’une de ses absences pour s’enfuir. 

Jake Patterson a été interpellé quelques instants plus tard au volant de sa voiture. Il a inculpé d’assassinats et enlèvement. Il risque la prison à vie. 

Laisser un commentaire