JUSTICE : Maureen, 19 ans, tuée de 63 coups de couteau : l’accusé clame son innocence

Sylvain B., 28 ans, est jugé à partir de ce jeudi devant la cour d’assises de la Haute-Garonne pour le meurtre de Maureen Jacquier. 

Le corps sans vie de cette jeune femme de 19 ans avait été retrouvé par son père dans son studio du quartier des Minimes à Toulouse. 

L’autopsie avait révélé que la victime avait été tuée de 63 coups de couteau. 

Originaire de Lyon, Maureen faisait des études de mécanicien aéronautique à Toulouse et travaillait en Alternance chez Airbus à Colomiers. 

L’accusé était également mécanicien chez Airbus. Interrogé à l’époque, le jeune homme avait nié la nature de sa relation avec Maureen. 

Mais deux traces ADN de Sylvain avaient été retrouvés dans le studio de la victime : l’une a été retrouvée sur une serviette de salle de bains, l’autre sur la couette de la victime. 

« Comme c’est un garçon réservé et discret, il a nié au début la nature de sa relation avec Maureen mais il a avoué qu’ils avaient eu une relation sexuelle une seule fois. Ce qui explique les traces de son ADN retrouvées chez elle. » témoignent Simon Cohen et Marie-Hélène Pibouleau, les avocats de Sylvain B. 

« De plus, on ne connaît pas avec certitude l’heure de sa mort. Deux témoins ont indiqué l’avoir vu le 27 février vers 10 heures. Il est donc possible que sa mort soit intervenue le matin. L’instruction n’a pas apporté assez de preuves tangibles, nous allons nous acharner à le démontrer lors de ce procès. » ajoutent-ils 

Laisser un commentaire