Plus on en apprend sur l’enquête sur le dépeceur d’Issoire, plus on tombe dans le sordide. 

Le 10 janvier dernier, un plombier intervenait dans un salon de coiffure du centre-ville d’Issoire (63), pour des canalisations bouchées. 

A l’intérieur, des restes humains ont été découverts. Les forces de l’ordre, arrivées sur les lieux, ont trouvé 30 kilos de morceaux de chair dans les tuyaux. 

La victime s’appelait Thierry G et était âgée de 45 ans. Ce toxicomane avait récemment hérité de son père d’une somme d’environ 100 000 euros. 

L’homme de 36 ans, qui vivait dans l’appartement au dessus du salon de coiffure, a été interpellé et a avoué les faits. 

A l’intérieur du logement, du sang, un disque de disqueuse, une scie circulaire, une scie à métaux couverte de sang, des couteaux ont été découverts. 

Dans un congélateur, il y avait un cerveau et un foie humains cachés dans des sacs. Des traces de sang ont été retrouvées dans une poêle. 

En garde à vue, Johnny T. a avoué avoir tué et dépecé Thierry G. Détail sordide : il a expliqué avoir mangé les doigts de sa victime afin d’empêcher son identification. 

Ce toxicomane et schizophrène, déjà condamné à 14 reprises pour de petits délits, a expliqué avoir tué son copain parce que celui-ci refusait de lui donner une forte somme d’argent pour pouvoir acheter de la drogue. 

Laisser un commentaire