Yolan Delannoy: Aucune piste n’est écartée pour l’heure.

Un corps sans vie avait été repêché la semaine dernière dans le canal de la Deûle. 

Des tests ADN ont été pratiqués et ont révélé qu’il s’agissait du cadavre de Yolan Delannoy. La macabre découverte a été faite à proximité du lieu de sa disparition. 

Cet adolescent, âgé de 17 ans, avait disparu le 15 décembre décembre à Wavrin, dans le Nord. Ce soir là, il avait quitté le domicile familial et avait dit à ses parents “je sors”. Il devait rentrer vers 22H00. 

Sa maman et sa tante, inquiètes de ne pas le voir rentrer, avaient alors prévenu les gendarmes aux environs de 2H00 du matin. 

Très rapidement, un vaste dispositif de gendarmerie avait été mis en place pour le retrouver, dont une brigade canine, un hélicoptère et des plongeurs. Le téléphone portable du jeune homme n’avait plus borné à partir de 23 heures. 

“Une partie de corps humain a été retrouvée dans la rivière la Dêule, à proximité du lieu de disparition du lieu supposé du mineur”, a déclaré le parquet à l’AFP, sans plus de précision. “L’autopsie et les analyses ADN ont révélé qu’il s’agissait du corps du mineur disparu. Elles n’ont pas permis de déterminer à ce stade les causes du décès”, a-t-il ajouté. L’adolescent âgé de 17 ans, qui était domicilié à Wavrin près de Lille, avait disparu dans la soirée du 15 décembre.

Selon La Voix du Nord, le corps de Yolan Delannoy a été retrouvé le lundi 21 janvier. Une information judiciaire avait été ouverte pour “approfondir les investigations sur cette disparition et permettre à la famille d’avoir accès au dossier”, a souligné le parquet. La section de recherches de gendarmerie de Lille est chargée de l’enquête.

L’autopsie n’a pas permis de déterminer, à ce stade, les causes du décès, et aucune piste n’est pour l’instant privilégiée. 

Share:

Laisser un commentaire