Sébastien, tué par un chauffard en fuite, le témoignage bouleversant de sa mère

Il est certainement très difficile de faire le deuil de son enfant lorsqu’on n’a pu voir son corps, lorsqu’on a pu comprendre ce qui a bien pu se passer pour ce jeune de 21 ans qui était plein de vie selon sa maman.

Un déchirement des plus incompréhensible pour cette mère de famille qui souhaite retrouver la personne qui a mis fin à la vie de son fils Sébastien Caudron pour tenter de comprendre.

Revenant dans la nuit du 03 au 04 août 2018, de la fête de Peyrehorade, il rentrait chez lui. Ce militaire en permission de sortie était venu passer l’été au domicile de ses parents. Sa mère se faisait une joie de revoir son fils. Cela aura été malheureusement de courte durée. Dans la nuit, Sébastien décide de rentrer à pied pour rejoindre son domicile à Orthevielle.

Arrivé à même pas un kilomètre et demi de son domicile, le jeune homme est fauché par un véhicule de type Peugeot ou Citroën selon les enquêteurs en prenant soin de prendre la fuite. Des débris du véhicule seront retrouvés sur les lieux de l’accident.

“C’est comme si le chauffard n’avait même pas freiné, car il n’y avait aucune trace de freinage” indique sa maman.

Cinq mois passé après l’accident, l’enquête suit son cours, mais l’automobiliste reste introuvable. Une situation insupportable pour la famille de Sébastien et notamment sa maman, Peggy.

Aujourd’hui, la famille de Sébastien aussi courageuse qu’elle soit souhaiterait que l’appel à témoin pour retrouver le véhicule en fuite soit relayé nationalement.

Les landes, un endroit touristique en été.

Pour la mère de Sébastien, relayer l’information dans les médias locaux ne suffit plus, car Sébastien aurait pu être renversé par un conducteur venu sur les landes en vacances. D’autant que les fêtes de Peyrehorade sont connus partout en France.

” Quelqu’un sait ce qui s’est passé…” s’indigne la mère de n’avoir aucun témoignage permettant de retrouver le conducteur de ce véhicule.

Il est temps pour cette mère de comprendre ce qui s’est passé car faire son deuil sans savoir c’est impossible. Le conducteur pour sa part, ne doit pas mener un train de vie confortable selon la famille de Sébastien, car il est impossible qu’il n’est pas pris conscience qu’il s’agissait d’un homme. sa mère nous indiquant qu’il a été écrasé par le véhicule. Il était donc impossible que le conducteur ne s’est aperçu de rien.

Ce qui est curieux, c’est que l’enquête révèle des éléments troublants sur les circonstances de l’accident. Sébastien aurait été allongé au sol avant d’être fauché par le véhicule qui daterai de 2010-2011. Les enquêteurs et les médecins experts légistes ne constatent ni de fractures aux jambes et peuvent à ce jour expliquer les raisons. Pour eux seule hypothèse plausible, Sébastien était allongé au sol avant d’être renversé.

Aujourd’hui, pour Sébastien, sa petite sœur de 15 ans et le reste de sa famille, Peggy voudrait comprendre ce qui s’est passé. Un accident, cela peut se produire à tous, mais un délit de fuite, est peu commun, surtout lorsqu’il s’agit éventuellement pour le conducteur de vivre avec cette vie arrachée à un jeune homme de 21 ans. Peggy souhaite donc adresser un message à ce conducteur peu importe qu’il soit, celui de se faire connaître et de s’expliquer. Le temps passe et les doutes s’installent, les questions demeurent sans réponses mais une chose et sûr quelqu’un sait, quelqu’un a vu, et les parents de Sébastien veulent ainsi pouvoir faire leur deuil en s’assurant qu’il s’agit d’un accident, et qu’ils pourront mettre enfin un jour des mots sur la disparition de leur fils Sébastien.

En cas de témoignage même anonyme, notre rédaction reste à la disposition de tout ce qui seront amenés à lire notre article. Notre email temoin@radiocapitole.fr

Laisser un commentaire