Les faits se sont déroulés le 29 décembre 2016 aux abords de la gare des Arcs-Draguignan, dans le Var.

Trois hommes sont jugés à partir de ce lundi par la cour d’assises du Var dans le cadre d’une affaire de viols et violences en réunion. La victime, une jeune femme de 16 ans, affirme avoir été violée par deux d’entre eux le 29 décembre 2016 aux abords de la gare des Arcs. Elle accuse le troisième d’avoir tenté de l’agresser, rapporte Nice Matin.

Ce soir-là, la victime attendait son bus à Draguignan pour rentrer chez elle. Après avoir passé l’après-midi avec son petit ami, elle devait regagner la gare des Arcs pour ensuite rejoindre son domicile à Fréjus en train. Alors que son bus était en retard, un automobiliste lui a proposé de la conduire jusqu’à la gare. Proposition qu’elle a acceptée. Une fois sur le parking, le conducteur lui a alors suggéré d’attendre deux de ses amis qui pourraient l’emmener jusqu’à Fréjus en voiture. La jeune fille affirme avoir été violée par le conducteur et l’un des deux hommes, tandis que le troisième, qui l’a ramenée chez elle, aurait tenté de le faire.

Il assure qu’elle était consentante

Des analyses ADN et téléphoniques ont permis aux enquêteurs d’identifier les trois agresseurs présumés. Si Salah Ghammouri, âgé de 36 ans, a confirmé avoir eu une relation sexuelle avec l’adolescente, il assure toutefois qu’elle était bien consentante.

Le deuxième homme poursuivi pour viol, Ahmed Mbarki, 31 ans, serait quant à lui parti en Tunisie et un mandat d’arrêt a été lancé contre lui en septembre 2017. Quant au troisième, Rebai Ghammouri, 34 ans, poursuivi pour tentative de viol, il conteste les faits, précise le quotidien.

Laisser un commentaire