On ne peut imaginer la douleur de cette famille qui a contacté notre rédaction pour nous annoncer que les services d’Enquête en charge de la disparition de David, disparu au Pays-Basque étaient stoppées.

Le Normand âgé de 29 ans n’a pas donné de nouvelles depuis la nuit du 26 au 27 septembre 2018 durant laquelle il a quitté Urt précipitamment.

Des fouilles, des recherches aériennes et en plongé ont été effectués par les services de brigades de recherches des personnes, mais faute de n’avoir trouvé aucun élément, le parquet indique qu’il ne peut à ce jour déployer de moyens supplémentaires pour maintenir les recherches.

Le parquet explique qu’aucun élément ne permet de mettre en évidence un faisceau de preuves, ou d’indices permettant aux enquêteurs d’envisager une quelconque piste, aucune étant d’ailleurs privilégiée à ce stade. L’enquête pour disparition inquiétante est maintenue, mais les recherches de grandes envergures stoppées depuis hier.

” C’est comme si le ciel nous tombait sur la tête” nous indique la maman de David. “On ne peut que compter maintenant sur le témoignage des personnes qui pourraient croiser la route de David ou qui auraient au moment de sa disparition aperçu ou vu quelque chose”. 

La nouvelle étant survenue ce mardi auprès de la famille de David, et afin de s’organiser, le seul moyen que dispose la mère et la sœur de David est de faire circuler cet appel à témoins. Un espoir infime que la famille de David doit garder pour tenir car pour eux, s’il y a un espoir de le retrouver c’est de faire circuler sa photo pour réunir un témoignage qui pourrait par la suite relancer des recherches de grandes envergures, ou qui permettrait de comprendre ce qui s’est passé depuis sa disparition.

L’affiche d’espoir réalisée par la famille de David.

Laisser un commentaire