Cela faisait trois semaines qu’Adrian Horciu était porté disparu. Son corps a été retrouvé dans le port de Saint-Nazaire, mardi 26 février.

Mardi matin, vers 10 h 30, les gendarmes maritimes, embarqués sur leur vedette, ont découvert un corps flottant à proximité de l’écluse sud du bassin du commerce. Les pompiers ont été alertés afin que l’équipe de secours nautique le hisse hors de l’eau après les premières constatations de police scientifique. Immédiatement, il était estimé qu’il pouvait s’agir d’Adrian Horciu, un jeune Roumain de 22 ans, qui n’avait plus donné signe de vie depuis le 3 février, après être sorti de la boîte de nuit La Guinguette, près de la place du Commando, à Saint-Nazaire.

Appel à témoins

Un appel à témoins avait été lancé par le commissariat de Saint-Nazaire. L’ouvrier était arrivé à Saint-Nazaire voici six mois. Il donnait satisfaction dans son travail pour un sous-traitant des Chantiers de l’Atlantique. Les enquêteurs avaient pu vérifier que le jeune garçon n’avait pas été impliqué dans une bagarre.

Analyses en cours

La vidéosurveillance placée à la sortie de l’établissement le montrait, certes en état d’ivresse, mais semblant prendre le chemin de son appartement. Une autopsie a été pratiquée, mercredi, à Nantes. Elle n’a pas permis d’identifier à 100 % la victime, qui était porteuse des mêmes vêtements et de papiers au nom du jeune roumain. Le parquet fait état « d’analyses en cours pour confirmer l’identité et lever des doutes sur les circonstances, accidentelles ou non, du décès ».

Laisser un commentaire