En Inde, un professeur sera pendu le mois prochain, car il a été trouvé coupable d’avoir violé si sauvagement une fillette de 4 ans que les médecins ont dû réaligner ses intestins.

Le professeur nommé Mahendra Singh Gond sera donc la toute première personne à être exécutée depuis que l’Inde a décidé de changer ses lois en matière de crimes sexuels à l’égard des enfants.

Le pédophile avait enlevé sa victime en juin dernier, puis il avait abandonné le corps de la fillette dans la jungle, croyant qu’elle était morte.

Selon ce que rapporte le Times of India, le pédophile sera pendu le 2 mars prochain.

Suite à cette terrible attaque, la victime a été hospitalisée pendant plusieurs semaines, car ses organes vitaux avaient été gravement endommagés au cours de l’agression.

Le condamné à mort est actuellement détenu dans une prison de Jabalpur.

Au moment de déclarer sa sentence, le juge a clairement indiqué qu’il n’avait pas d’autre choix que de condamner à mort Gond, étant donné la nature horrible du crime dont il a été reconnu coupable, mais aussi, en raison de son travail d’enseignant qui aurait dû consister à venir en aide aux enfants et non à leur faire du mal.

Les médias locaux ont expliqué que le jour de la terrible agression, Gond avait consommé de l’alcool et il s’était même adressé au père de la victime avant de procéder à son enlèvement.

Gond aurait attiré la fillette afin qu’elle s’éloigne de la maison et c’est alors qu’il aurait enlevé celle-ci.

Le procureur de la couronne a rappelé à plusieurs reprises lors du procès que Gond avait abandonné le corps de sa victime dans la jungle en croyant qu’elle était morte afin de souligner le côté impitoyable du prédateur.

C’est l’an dernier que l’Inde a décidé de modifier la loi en ce qui concerne les crimes sexuels commis contre des enfants de moins de 12 ans.

Depuis 2012, de nombreux crimes sexuels ont causé l’indignation de la population en Inde et le gouvernement a dû réagir à cet effet.

Laisser un commentaire