Martin Johnson, 20 ans, était jugé par un Tribunal Britannique pour le meurtre de la petite Erin, sa belle-fille âgée d’un an avec qui il vivait que depuis 3 mois, qu’il a frappé plusieurs fois à la tête, et qu’il battait régulièrement. 

Les faits se sont déroulés le 21 mai 2018 dans la maison familiale à Sheffield. Ce jour-là, l’accusé a appelé les secours pour dire que la fillette avait perdu connaissance alors qu’ils jouaient ensemble. 

La victime avait été transportée à l’hôpital. Ses yeux étaient tuméfiés et injectés de sang, sur le point d’exploser. Elle avait dix blessures graves au visage et au crâne et des hémorragies au cerveau. 

Elle a succombé quelques instants plus tard des suites de ses blessures. 

Déjà, quelques semaines avant le drame, Erin avait été admise aux urgences avec plusieurs fractures. Martin Johnson avait alors déclaré qu’elle était tombée du canapé. 

Lors du procès, Martin n’a exprimé aucun regret et a nié les faits, accusant la mère de l’enfant. Les jurés l’ont déclaré coupable et le verdict sera connu dans quelques jours. 

Laisser un commentaire