Sous la pression de parents d’élèves, une école primaire de Surakarta en Indonésie a décidé de renvoyer 14 enfants séropositifs au VIH. Comme le rapporte le Jakarta Post, de nombreuses familles, qui ont été informées de la situation lors d’une réunion parents-professeurs, ont en effet affirmé vouloir retirer leurs enfants de l’école si les enfants porteurs du VIH étaient conservés. 

“Nous avons accepté les écoliers parce que tout le monde a droit à l’éducation jusqu’à ce que cette vague de manifestations commence à arriver. Nous n’avons pas eu le choix”, explique de son côté la directrice de l’établissement.

De son côté, Etty Retnowati, de l’Agence d’éducation de Surakarta, a déclaré qu’une nouvelle école, qui acceptait de les accueillir, avait été trouvée. 

Les écoliers pris en charge

Comme l’explique de son côté le Time, une telle discrimination n’est pas une première en Indonésie. Puger Mulyono, fondateur de l’ONG Lentera Foundation qui s’occupe des questions d’éducation dans le pays, affirme comprendre les préoccupations des parents, tout en assurant que les 14 écoliers allaient être pris en charge.

“Le plus important, c’est qu’ils puissent continuer leurs études”, abonde Etty Retnowati.

Selon les chiffres de l’UNAIDS, 620.000 personnes vivaient avec le VIH en Indonésie en 2016. 

Laisser un commentaire