Un père et son fils de 20 ans séjournaient pour le week-end à Dinard (35). Samedi soir, ils participaient tous les deux à un tournoi de billard. 

Vers 20 h, le fils, sous l’emprise de l’alcool, a pris le volant et perdu le contrôle de sa voiture dans une petite route, avant de finir dans le fossé. 

Lorsque les secours sont arrivés, le jeune homme, qui n’était visiblement pas blessé, a refusé de monter dans le fourgon des pompiers. 

La police l’a amené au commissariat de Saint-Malo, où ils l’ont placé en cellule de dégrisement. Il a accepté de voir le médecin qui l’a déclaré apte à une garde à vue.  

Une heure plus tard, les forces de l’ordre sont retournés sur les lieux de l’accident où ils ont découvert une autre voiture, moteur allumé, embourbée. Le père du jeune homme, un chef d’entreprise, était au volant. Il avait bu. A son tour, il est conduit au poste. 

Placé dans la cellule voisine de son fils, il constate que ce dernier ne répond pas à ses appels. Le jeune homme est inerte dans sa cellule. Allongé, la tête contre le mur, il semble pris d’un malaise. Malgré l’intervention du Samu, le médecin ne peut que constater son décès, à 22h40. 

Ce n’est que le dimanche matin, à sa sortie de cellule, que le père est prévenu de la mort de son fils. Lundi, il a décidé de porter plainte. 

Une enquête a été ouverte par le parquet et confiée à la police des polices. 

Laisser un commentaire