En intervenant chez un couple, les policiers ont découvert quatre enfants âgés de 5, 4, 3 et 1 ans, sous-alimentés et à peine vêtus, couverts d’urine et d’excréments.

L’affaire secoue le Texas depuis 24 heures. Des policiers texans ont découvert mardi matin, dans un comté rural, quatre jeunes enfants victimes de maltraitance, dont deux vivaient enfermés dans des cages.

Appelés pour un incident domestique dans un bâtiment décrit comme une grange ou une dépendance, les hommes du shérif du comté de Wise sont d’abord tombés sur un individu au visage couvert d’égratignures. Alors qu’ils interrogeaient ce dernier, Andrew Fabila, et sa compagne Paige Harkings, tous deux âgés de 24 ans, les policiers ont entendu des voix d’enfants provenant d’une dépendance.

L’adjoint en chef du sheriff, Craig Johnson, interrogé par la chaîne locale du réseau NBC, explique qu’ils ont découvert à l’intérieur quatre enfants âgés de 5, 4, 3 et 1 ans, sous-alimentés et à peine vêtus, couverts d’urine et d’excréments. Les deux plus grands étaient enfermés dans un chenil grillagé d’un mètre carré. La jeune femme est la mère des enfants et Andrew Fabila le père de l’un d’eux.

Selon le sheriff, « il y avait beaucoup de nourriture dans la grange, mais que le réfrigérateur et les armoires avaient été verrouillés pour que les enfants ne puissent pas y accéder ». Les voisins ont assuré à NBC 5 qu’ils ignoraient la présence d’enfants dans ce hangar et que le couple n’avait commencé à l’utiliser que quelques semaines auparavant.

Les services de protection de l’enfance ont confirmé à NBC 5 avoir déjà eu des contacts avec les parents à une adresse différente et ouvert une enquête sur ce dernier incident. Les quatre petites victimes ont été dirigées vers un hôpital pour enfants afin d’être examinés et de recevoir des soins et seront placés en famille d’accueil à leur sortie.

Le couple a été incarcéré à la prison du comté de Wise après avoir été inculpé de mise en danger des enfants. La mère Harkings a également été inculpé de voies de fait graves ayant causé des lésions corporelles graves pour les lacérations sur le visage de son compagnon.

Laisser un commentaire