Le 8 février, cet enseignant avait été roué de coups par des individus encagoulés au moment où il sortait de son établissement.

Ils s’étaient présentés volontairement, deux jours plus tôt, au commissariat de police. Après trois adolescents interpellés la semaine dernière, deux autres mineurs ont été placés sous contrôle judiciaire, ce lundi, après l’agression d’un enseignant devant un lycée de Grenoble (Isère), le 8 février.

Les deux mineurs âgés de 15 et 16 ans ont été mis en examen pour « violences en réunion avec ITT supérieure à huit jours sur un enseignant », comme les trois autres interpellés jeudi. « Les cinq mineurs soupçonnés d’avoir participé à l’agression ont donc tous été interpellés », souligne le procureur de la république de Grenoble.

Le plus âgé des mineurs, présenté comme l’instigateur de l’agression, avait été placé jeudi en détention provisoire, comme le souhaitait le parquet.

Des agresseurs cagoulés

Le 8 février, l’enseignant avait été roué de coups par des individus cagoulés au moment où il sortait du lycée général et technologique Emmanuel-Mounier de Grenoble. Des élèves s’étaient portés à son secours et étaient parvenus à faire fuir les agresseurs.

L’enseignant, qui s’était vu reconnaître dix jours d’interruption temporaire de travail, avait porté plainte. Blessé au visage et à la main, il était « très choqué », selon le rectorat. Celui-ci avait mis en place une cellule d’écoute au sein de l’établissement.

Avec AFP

Laisser un commentaire