30 ans de requis contre les deux accusés

La cour de cassation doit examiner, ce mercredi matin, à Paris, le pourvoi formé par les conseils de Cécile Bourgeon et Berkane Makhlouf, suite au verdict rendu en février 2018 par la cour d’assises de Haute-Loire dans l’affaire Fiona.

Reconnus coupables de « coups mortels » ayant entraîné la mort de la petite fille, sa mère et son beau-père avaient alors été condamnés, en appel, à vingt ans de réclusion criminelle.

Sitôt cette décision rendue, les avocats de la défense avaient formé un pourvoi en cassation, estimant que les débats devant la cour d’assises altiligérienne étaient entachés d’irrégularités.

La plus haute juridiction française aurait dû étudier ce pourvoi le 9 janvier dernier, mais avait décidé de reporter cet examen à ce mercredi, suite à une demande de renvoi formulée par deux associations parties civiles dans le dossier Fiona.

Laisser un commentaire