Affaire Sophie Le TAN : Une demande de remise en liberté examinée Jeudi pour Reiser

La cour de Colmar examine ce jeudi à 10 H 30, le dossier de demande de libération de Jan-Marc Reiser.

Cet homme est actuellement en détention pour être suspecté d’avoir séquestré et/ou cacher le corps de Sophie Le TAN.

Il assurait ne pas la connaître. Jean-Marc Reiser a finalement rétropédalé sur cette partie de l’affaire de la disparition de Sophie Le Tan. Devant la juge d’instruction de Strasbourg, l’homme de 58 ans a nié être impliqué dans cette affaire mais a changé de version en affirmant pour la première fois avoir rencontré l’étudiante de 20 ans, qui n’a plus donné signe de vie depuis le 7 septembre.

Depuis la jeune fille est introuvable.

Une peur qui envahie la famille de Sophie le Tan

Ce matin un message de peur a envahi les soutiens de Sophie le Tan. Il propose l’ouverture d’une éventuelle pétition pour interpeller l’opinion publique et judiciaire sur le sort de J-M Reiser.

Pour eux, il est d’une évidence indéniable que tant que Sophie n’a pas été retrouvée, il ne peut être alloué une éventuelle sortie à JM- Reiser. D’autant qu’il est le dernier selon ce qu’a déterminé l’enquête à avoir vu la jeune étudiante.

L’ignorance des proches de Sophie les remplis de douleur, et surtout de peur si Jean-Marc Reiser venait à sortir de prison. Pourquoi l’enquête n’avance pas ? Ces questions demeurent tant que le corps de Sophie n’a pas été retrouvé.

L’espoir de la retrouver vivante est présent encore mais infime, car Jean-Marc Reiser n’est pas bien bavard. Il est menteur, manipulateur. Plus le temps passe, plus les indices se font rares.

Pour l’entourage et les personnes mobilisées sur la disparition de Sophie le Tan et qui souhaitent garder espoir, Jean-Marc Reiser devra être jugé par un tribunal, et comme il est pour eux normal dans ce genre d’affaire attendre bien sagement son procès dans sa cellule de 8 m2. Mais un jour il devra parler pour expliquer le sort qu’il a malheureusement laissé à Sophie, cette étudiante pleine de vie selon sa famille.

Laisser un commentaire