Un homme, âgé de 57 ans, avait été condamné en 2010 à 5 ans de prison, dont 3 avec sursis, pour des actes de pédophilie. 

Cette condamnation était assortie d’une interdiction d’exercer une activité professionnelle ou bénévole en lien avec des enfants. 

En novembre dernier, les gendarmes ont appris que cet habitant de L’Argentière-la-Bessée, dans les Hautes-Alpes, fait régulièrement le “taxi” pour des enfants de maternelle. 

Le quinquagénaire a précisé aux militaires qu’il faisait ça “bénévolement” pour des familles en grande précarité. Les gendarmes ont interrogé les parents qui n’ont rien trouvé à redire de cette situation. 

Cette affaire est passée il y a quelques jours devant le Tribunal et le verdict prononcé jeudi fait glacer le sang. 

Le tribunal a estimé qu’il n’y avait pas d’infraction. Pour les juges, une interdiction inscrite dans une mise à l’épreuve, limitée dans le temps, ne peut être définitive. 

Le quinquagénaire a donc été relaxé et peut continuer à faire le taxi aux enfants. 

Laisser un commentaire