Une femme de 61 ans résidant à Milwaukee, dans le Wisconsin (Etats-Unis), a voulu soulager sa conscience.

Il y a quelques jours, Nancy Moronez a avoué à sa fille avoir tué trois bébés dans les années quatre vingt. 

En 1980, elle a noyé son fils Justin âgé de 18 mois. Quatre mois plus tard, elle a étouffé à mort un bébé de 6 mois qui lui avait été confié. 

Et un an après, c’est une fillette de 3 mois qu’elle tuait en l’étouffant avec une couverture. Elle n’a jamais été soupçonnée à l’époque pour ces trois crimes. 

Le lendemain de cette révélation, Amy Brunka, sa fille, a poussé la porte d’un commissariat et a raconté à la police ce que venait de lui avouer sa mère. 

Nancy Moronez a été interpellée et a reconnu les faits en garde à vue. «Je ne supporte pas les enfants qui pleurent constamment» a-t-elle déclaré aux enquêteurs. 

«Je ne comprends pas comment ils ont pu ne pas percuter à l’époque. Un, deux, trois, je veux dire… quand même! » s’est insurgée Amy. 

Laisser un commentaire