DR

DR

Un quadragénaire a été secouru de justesse alors qu’il venait de se pendre sur le toit de sa maison dans le Tarn-et-Garonne. Il avait envoyé un selfie avec une corde à son cou à son ex-compagne avant de commettre son geste désespéré. Les gendarmes sont arrivés à temps pour le sauver. Il est actuellement hospitalisé dans un état grave.

Sauvé par son propre selfie. Un homme de 46 ans, qui s’apprêtait à mettre fin à ses jours, a été sauvé in extremis grâce à un autoportrait à Labastide-Saint-Pierre (Tarn-et-Garonne) dans la nuit du mardi 26 au mercredi 27 février, rapporte La Dépêche.

Selon les premiers éléments, l’homme n’aurait pas supporté la séparation avec sa compagne. Avant de passer à l’acte, le quadragénaire a envoyé un selfie à son ex, une corde autour du cou.

Son interlocutrice prend la menace très au sérieux. C’est ainsi qu’elle prévient aussitôt les gendarmes. Une patrouille de la communauté de brigades de Grisolles se projette rapidement sur Labastide-Saint-Pierre. Une fois sur place, les trois gendarmes – un homme et deux jeunes femmes gendarmes volontaires – frappent à la porte de la maison, sans obtenir de réponse. Sans attendre, la patrouille fait le tour de la demeure et découvre le malheureux qui s’est pendu à l’antenne du toit.

Le suicidaire est détaché puis placé en position latérale de sécurité par les militaires qui comprennent très vite l’urgence absolue de la situation. L’homme est inconscient. Il est en arrêt cardio-respiratoire. Après avoir prévenu le SAMU et les sapeurs-pompiers, les gendarmes prodiguent les premiers secours à la victime, notamment des massages cardiaques. Pendant une vingtaine de minutes, les militaires ne vont pas relâcher leurs efforts.

Hospitalisé dans un état critique

A leur arrivée, les urgentistes prennent en charge le quadragénaire. Ce dernier sera réanimé et conduit vers le centre hospitalier de Montauban avec un pronostic vital engagé. Depuis mardi soir, l’homme se trouve toujours dans un état critique, dans le service des soins intensifs de l’hôpital de la cité d’Ingres. Les médecins ne se prononcent pas sur son état et sur les séquelles qu’il pourrait avoir. 

En attendant, les autorités saluent une véritable chaîne d’alerte et de  secours qui a réussi à intervenir à temps pour ramener cet homme à la vie. « Tout le monde a agi comme il fallait », souligne un responsable. Les formations aux premiers secours ont prouvé une nouvelle fois leur utilité.


Laisser un commentaire