La première victime, de nationalité algérienne, a été découverte morte mercredi après-midi dans un appartement du centre lyonnais. 

Ce mercredi, la police lyonnaise a demandé aux internautes de ne pas relayer une vidéo de torture d’un homme de 28 ans circulant sur les réseaux sociaux, qui a conduit à la découverte d’un cadavre “pieds et poings liés”.

Sur cette séquence, on peut voir deux hommes se faire torturer à coups de pieds et à coups de couteau, et la mort de l’un des deux hommes est filmée. C’est l’un des proches d’une des victimes qui dans la journée de mardi prévient les autorités. 

Selon nos informations, la première victime, de nationalité algérienne, a été découverte morte dans l’après-midi rue Jean-Baptiste Say dans le 1er arrondissement de Lyon.

L’homme résidait à Lyon depuis au moins trois ans. Il était connu défavorablement des services de police, il a été condamné à plusieurs reprises pour “vols aggravés” et “violences”. Une autopsie va être réalisé ce mercredi.

Vidéo signalée

En revanche, le deuxième homme n’a, à l’heure actuelle, pas été retrouvé. Une enquête a été ouverte pour meurtre précédé, accompagné ou suivi d’actes de torture commis en bande organisée. Elle a été confiée à la police judiciaire de Lyon.

Mercredi matin, la vidéo circulait toujours sur Internet selon la police qui a tweeté : “Vous êtes nombreux à nous signaler une vidéo de torture. Une enquête a été ouverte par la #Police judiciaire de #Lyon et les policiers de #Pharos sont mobilisés pour faire retirer la vidéo. NE RELAYEZ PAS ces images choquantes!”.

La plate-forme Pharos du ministère de l’Intérieur est chargée de la lutte contre les contenus illicites sur internet.

Laisser un commentaire