Toulon: Plainte pour viol contre un policier et une grève de la faim pour une victime

Elle entend ainsi dénoncer la lenteur du traitement judiciaire de son dossier.

Selon une information de Var-Matin, une femme qui accuse un policier de l’avoir violée a décidé d’entamer une grève de la faim pour dénoncer la lenteur judiciaire de son dossier. En juillet dernier, un policier employé au tribunal de Toulon avait été mis en examen et écroué, accusé d’avoir imposé une fellation à celle qui était alors détenue en échange d’un téléphone.

De nombreux éléments auraient été recueillis tendant à accréditer la version de la jeune femme, notamment la véracité de l’appel passé à sa famille depuis le téléphone du policier, des traces de sperme correspondant à son ADN dans les toilettes des geôles du tribunal et des témoignages concordants. Selon l’avocat de cette femme interrogée par nos confrères, le dossier suit son cours « dans des délais tout à fait normaux pour la justice ».

Laisser un commentaire