Un homme de 30 ans a comparu devant le tribunal correctionnel de Pontoise, dans le Val-d’Oise, pour avoir transmis volontairement le sida à quatre jeunes femmes. 

Pour trouver ses futures victimes, le trentenaire s’était inscrit sur les applications de rencontres Meetic, Tinder et Vivastreet. 

Alors qu’il se savait séropositif, il avait eu des relation sexuelles avec les femmes sans leur dire qu’il avait le sida. 

C’est une de ses victimes, âgée seulement de 13 ans, qui a porté plainte contre lui en 2017. Elle avait rencontré l’accusé dans une boulangerie. 

Après l’avoir fréquenté durant plusieurs semaines, ils ont eu des rapports sexuels non-protégés. L’adolescente est ensuite tombée enceinte et a dû subir une IVG. C’est là qu’elle a appris qu’elle était atteinte du VIH. 

Une enquête a alors été ouverte et a permis d’identifier trois autres victimes contaminées par le VIH. Le trentenaire a été condamné jeudi à sept ans de prison. 

Laisser un commentaire