Image illustration

Une Américaine de 28 ans a été arrêtée dimanche dernier en Floride après avoir tué son enfant de 11 ans. Elle la soupçonnait de ne plus être vierge, parce qu’elle «souriait différemment».

Quand Rosa Rivera est arrivée dans un hôpital d’Orlando (Floride) dimanche, sa fille de 11 ans était déjà morte. L’Américaine de 28 ans venait de la poignarder à plusieurs reprises et les médecins n’ont absolument rien pu faire pour la sauver. La jeune femme a sorti un couteau et menacé le personnel médical avant d’être arrêtée, rapporte Click Orlando. Face aux enquêteurs, Rosa a expliqué avoir tué sa fille «pour l’empêcher de coucher avec des hommes».

Selon la police, le drame s’est noué dans une maison d’Orlando, où Rosa a accusé le petit ami de sa mère d’avoir des rapports sexuels avec la jeune fille. Aleyda a nié, mais sa mère ne l’a pas crue. Selon l’Américaine, sa fille avait commencé à coucher avec des hommes parce qu’elle «souriait différemment». C’est dans la voiture, sur la route du retour, que la jeune femme a poignardé son enfant quinze fois. Rosa s’est ensuite automutilée, se tailladant notamment les poignets.

Après son arrestation, l’Américaine a d’abord tenté de faire croire qu’un homme avait attaqué Aleyda avant de s’enfuir. Rosa est cependant rapidement passée aux aveux: «Mon bébé est mort», a-t-elle déclaré, précisant qu’elle avait essayé de mettre sa fille «à l’aise» pendant qu’elle la poignardait. Incarcérée sans possibilité de libération sous caution, la jeune femme a été mise en examen pour meurtre au premier degré.


Laisser un commentaire