Tribunal de Toulouse

François, 90 ans, a comparu cette semaine devant le tribunal correctionnel de Toulouse pour avoir agressé sexuellement une mineure de moins de 15 ans. 

En juillet 2017, une mère et sa fille de 13 ans s’étaient prises d’affection pour ce vieil homme un peu seul. 

Passionné de cheval, le retraité s’était lié avec la jeune fille, fan d’équitation. Il lui avait même offert deux poneys. 

Mais très rapidement, le retraité a dérapé. Et, entre décembre 2017 et février 2018, l’adolescente a subi les violences sexuelles de ce nonagénaire. 

L’homme s’est livré à plusieurs attouchements sur les fesses et des baisers forcés. 

En février 2018, François a exigé, sous la menace d’un fusil, que la jeune fille l’embrasse sur la bouche. Sandrine, la mère, témoin de la scène, a vite quitté les lieux : «Ma fille est entrée dans un état dépressif. Mais elle ne voulait pas qu’il aille en prison, elle tenait à lui. Je ne savais pas quoi faire.» 

La mère a fini par porter plainte fin août 2018 car François les harcelait. Et, en septembre 2018, fusil à la main, il a débarqué à leur domicile pour les menacer. 

Ce que ne savait pas la mère et sa fille c’est que le vieil homme avait déjà été condamné en 2005 et 2015 pour agressions sexuelles. 

Le nonagénaire a écopé cette semaine de 18 mois de prison dont 10 avec sursis et mise à l’épreuve avec interdiction, notamment, d’entrer en contact avec des mineurs, et à payer 11 000 € de dommages et intérêts aux victimes. 

Laisser un commentaire