Maddie McCann : La version de la mère remise en cause une nouvelle fois dans la disparition de la jeune fille

Cela fait plus de dix ans que Kate McCann assure que sa fille, la petite Maddie McCann, a été enlevée alors que la famille était en vacances dans le sud du Portugal. Une version contestée, une nouvelle fois, par un ancien officier de police anglais.

Que s’est-il passé le 3 mai 2007 ? Cela fait plusieurs années que les enquêteurs tentent de retrouver la piste de la petite Maddie McCann. En vacances dans le Sud du Portugal avec sa famille, la fillette a disparu ce soir-là. Alors que ses parents dînent dans un restaurant à quelques mètres de leur appartement, Maddie, elle, est restée dans sa chambre avec ses deux petits frères. Tous dorment paisiblement… Mais au cours de la soirée, Kate McCann, la mère de la fillette, découvre que celle-ci a disparu… et que les volets et la fenêtre de la chambre ont été ouverts.

Très vite, policiers et locaux se mettent à la recherche de la petite Maddie. La piste de l’enlèvement est immédiatement privilégiée. Le kidnappeur se serait introduit par la fenêtre et aurait enlevé la fillette. Mais Gonçalo Amaral, qui est à l’époque en charge de l’enquête, commence peu à peu à remettre en cause la version des faits de Kate McCann. Dans un livre publié en 2009, intitulé L’Enquête interdite, il accuse les parents d’avoir simulé l’enlèvement de leur fille. Selon lui, Maddie MacCann serait décédée à la suite d’un accident domestique.

Une théorie que les parents de la fillette ont toujours démentie. Ainsi, ces dernières années, ils n’ont jamais abandonné les recherches, allant même jusqu’à faire appel aux services de détectives privés afin de trouver une trace de leur fille.Cependant, un nouveau témoignage vient de remettre en cause, une nouvelle fois, la version de Kate McCann.

“MES ÉPAULES SONT PLUS LARGES QUE CETTE PETITE FENÊTRE”

Ancien officier de police, Peter MacLeod s’est rendu à praia da Luz, là où la petite Maddie McCann a disparu. Et selon lui, il est impossible que quelqu’un ait pu pénétrer par la chambre via la fenêtre. C’est ce qu’il a confié lors d’un podcast dévoilé par le site australien 9news.

Nos confrères de 7 sur 7 rapportent les propos de cet ex-policier qui a expliqué :

Mes épaules sont plus larges que cette petite fenêtre. Une fois à l’intérieur, vous devez enlever la petite sans la réveiller ainsi que les deux autres enfants dans la pièce. C’est impossible. Ou, en tout cas, je ne vois pas comment quelqu’un pourrait y parvenir.


Laisser un commentaire