Ce que l’on sait: La reconstitution du meurtre d’Arthur Noyer terminée

Les proches d’Arthur Noyer (en arrière-plan) et leur avocat (au premier plan) ont lancé un appel à Nordahl Lelandais. [JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP]

07H15 : La reconstitution vient de s’achever. Le convoi est descendu du col du Marocaz en passant par la commune du Cruet. Selon les premières informations, Nordahl Lelandais s’est montré coopératif, tout en maintenant sa version : une bagarre avec des coups portés au caporal qui aurait été victime d’une chute mortelle. Une scène qui se serait déroulée sur la commune de Saint-Baldoph.

07H00 : la route qui mène au col du Marocaz est également bloqué à La Thuile. Il est fort probable que le convoi ait emprunté cet itinéraire pour se rendre à l’endroit où Lelandais se serait débarrassé du corps d’Arthur Noyer. Un itinéraire jamais emprunté jusqu’à cette reconstitution.

07H00 : la route qui mène au col du Marcoraz est également bloqué à La Thuile. Il est fort probable que le convoi ait emprunté cet itinéraire pour se rendre à l’endroit où Lelandais se serait débarrassé du corps d’Arthur Noyer. Un itinéraire jamais emprunté jusqu’à cette reconstitution.

06H45 : l’accès au col de Marocaz est toujours bouclé par les gendarmes.

06H00 : le convoi n’est toujours pas arrivé au col du Marocaz.

De 03H00 à 05H00: l’impressionnant convoi s’est retrouvé à Saint-Baldophl. Tous les accès au village étaient bloqués tout comme les environs d’Apremont. Au coeur de la nuit, ces deux longues heures passées sur ces secteurs ont peut être été déterminantes pour la révélation de la vérité. Est-ce là que Lelandais et Arthur Noyer se sont battus, selon la version du mis en examen. Bagarre qui aurait accidentellement entraîné la mort du caporal ?

05h24. Le cortège a finalement quitté la commune de Saint-Baldoph, il devrait maintenant se diriger vers le troisième secteur déterminant dans cette enquête : la commune de Cruet, au pied du massif des Bauges et le Col de Marcocaz, entouré de forêts et de falaises, près de Montmélian. 

C’est là que le crâne d’Arthur Noyer a été découvert le 7 septembre 2017. Nordahl Lelandais aura peut-être l’occasion d’expliquer un autre élément troublant découvert par les enquêteurs : le 25 avril, quelques jours après la disparition d’Arthur Noyer, il s’était renseigné sur internet, sur la manière de faire disparaître un corps.

05h18. Commencée depuis plus de trois heures, la reconstitution est toujours en cours au petit matin. Le groupe entourant Nordahl Lelandais est encore dans la commune de Saint-Baldoph. Une telle durée dans un endroit précis peut laisser espérer que le suspect ait, enfin, levé une partie du voile qui recouvre encore les zones d’ombre à propos de la mort d’Arthur Noyer. 

03h26. La reconstitution s’est poursuivie pendant un long moment, plus d’une heure, à Saint-Baldoph, commune voisine de 6 km de Chambéry. Le périmètre de sécurité installé par les gendarmes est très large, impossible de s’approcher. C’est dans cette commune que le téléphone d’Arthur Noyer a borné une des deux dernières fois.

02h50. La reconstitution dans le centre-ville de Chambéry est terminée. Elle va se poursuivre dans les communes voisines de Chambéry où les portables des deux hommes ont bornés aux mêmes endroits, aux mêmes moments, cette nuit fatidique. 

02h19. Les forces de l’ordre tiennent des draps blancs autour de Nordahl Lelandais pour cacher aux journalistes et aux curieux éventuels le lieu et le déroulement de la reconstitution, près de la rue de la République et du Carré Curial, à Chambéry.

01h50 : Selon une source proche du dossier, les magistrats instructeurs ont décidé de mener la reconstitution dans les mêmes horaires que lors de la tragique nuit. Il était 2h56 lorsqu’Arthur Noyer a été vu pour la dernière fois par les caméras après avoir quitté le carré Currial. 

01H15 : le village de Saint-Baldoph est entièrement bouclé par les gendarmes. Il s’agit de la commune ou l’audi A3 de Nordahl Lelandais a été filmée pour la dernière fois par la caméra de vidéo-protection de la commune installée au centre du village. 

Le déroulé de la nuit du 11 au 12 avril 2017 :

  • 2h03, Arthur Noyer quitte une discothèque du Carré Curial. Il reste aux abords de celui-ci jusqu’à 2h48. 
  • 2h49, il part, seul et à pied, en direction de la rue de la République.
  • 2h56, la dernière image du caporal est prise par une caméra de vidéosurveillance, dans Chambéry.
  • 3h01, son téléphone le géolocalise près de la place Paul Chevalier, toujours à Chambéry
  • 3h05, son téléphone déclenche un relais sur la commune de Saint-Baldoph, à 6 km de là
  • 3h07, puis une autre borne est activée à Apremont, à 7,5 km de Chambéry
  • 4h00, le téléphone portable d’Arthur Noyer n’émet plus.

00h30Tout le quartier du Carré Curial, à Chambéry, est bouclé. C’est là qu’Arthur Noyer avait passé une dernière soirée avec ses amis le soir du 11 avril 2017. Là que Nordahl Lelandais l’aurait pris en stop, alors que le caporal sortait d’une boîte de nuit et qu’il rentrait en direction d’un autre quartier de Chambéry, celui du Roc Noir où se trouve le 13e BCA (Bataillon de Chasseurs Alpins) auquel Arthur Noyer appartenait. 

Laisser un commentaire