INDE : Des avocats refusent de défendre deux frères et leur oncle qui ont violé et décapité leur soeur de 12 ans.

En Inde, la police a arrêté deux frères qui sont suspectés d’avoir attiré leur soeur dans un viol collectif. Suite à l’agression, la jeune fille de 12 ans aurait été décapitée.

La police a aussi procédé à l’arrestation de l’oncle des deux frères et de la victime, un homme de 40 ans. Un troisième frère serait impliqué dans l’horrible histoire, mais celui-ci échappe toujours à la police.

L’histoire a choqué la population et les médias locaux rapportent même qu’aucun avocat ne souhaite défendre les deux frères.

Soulignons que selon les dernières données disponibles qui sont en date de 2016, l’Inde détenait le triste record du plus grand nombre d’agressions sexuelles sur des mineurs avec plus de 36 000 signalements en un an seulement.

Dès le début de l’enquête policière, l’oncle avait tenté d’influencer les enquêteurs à se tourner vers une famille rivale avec qui il avait eu une dispute quelques années auparavant.

Or, c’est peu après que les enquêteurs ont découvert que le plus vieux frère de la victime avait disparu peu après la cruelle agression.

Le surintendant de la police, Amit Sanghi, a expliqué à l’AFP: “C’était un gros indice. Tous les hommes (trois frères et un oncle) étaient impliqués dans le viol de la jeune fille et lorsqu’elle les a menacés de tout raconter à la police, ils l’ont étranglée, lui ont coupé la tête et ont jeté le corps.”

Des médias locaux rapportent que ce serait la tante de la victime qui aurait suggéré de lui couper la tête et d’aller jeter son corps.

Selon Sanghi, l’autopsie a démontré que la fillette avait effectivement été violée et qu’elle avait subi les gestes de plusieurs agresseurs.

C’est Sanghi qui a déclaré à l’AFP que l’histoire était si sordide qu’aucun avocat n’avait encore accepté de défendre les deux frères.

Le gouvernement en Inde a changé ses lois quant aux agressions sexuelles sur des personnes mineures.

Laisser un commentaire