La police a procédé à l’arrestation d’une femme suspectée d’avoir enterré vivant son nouveau-né dans son jardin, car elle n’en voulait pas.

La femme de 24 ans, dont le nom n’a pas été révélé par les autorités, a enterré son nouveau-né dans le jardin de sa cour arrière dans le village de Lipetskoe, en Ukraine.

Selon ce que la police a expliqué, la mère aurait donné naissance à une petite fille en très bonne santé de 4,2 kilos.

Immédiatement après avoir accouché du bébé, la mère a placé un sac de plastique sur la tête du nouveau-né afin de ne pas voir son visage, puis elle a fait un noeud.

La mère a ensuite coupé le cordon ombilical avant de jeter le bébé dans un autre sac de plastique.

Par la suite, la mère a amené le sac à l’intérieur pour l’enterrer dans le jardin.

Alors que la mère creusait le trou dans lequel elle déposerait le bébé, ce dernier pleurait et il était encore vivant au moment de se faire enterrer.

Après qu’elle se soit “débarrassée” du bébé, la mère est allée se recoucher dans son lit.

La soeur de la mère, qui habite à proximité, était passée la voir, puis elle a constaté que celle-ci faisait de la fièvre et qu’elle avait des douleurs à l’abdomen. Elle l’a donc amenée de toute urgence à l’hôpital.

À l’hôpital, la mère a tenté de faire croire aux médecins qu’elle avait subi une fausse couche à 6 mois de grossesse, mais les examens médicaux ont révélé la vérité.

Le cas suspect a été signalé à la police et les enquêteurs ont rapidement jugé que les propos de la mère semblaient faux.

La mère a finalement révélé aux enquêteurs qu’elle s’était “débarrassée” de son bébé, car elle n’en voulait pas.

Si elle est trouvée coupable du meurtre de son bébé, elle risque 5 ans de prison.

L’enquête policière se poursuit.


Laisser un commentaire