Leur mère, qui a prévenu les gendarmes dans la nuit de mercredi à jeudi, est soupçonnée et a été internée à l’hôpital en état de choc.

Deux enfants de 4 et 10 ans ont été poignardés à mort durant la nuit de mercredi à jeudi à leur domicile de Neufchâteau (Vosges). Il est 23h50 lorsqu’une mère de famille prévient la gendarmerie et raconte que son fils et sa fille sont décédés chez elle.

Les militaires arrivent rapidement et découvrent une fillette âgée de 4 ans et un garçon de 10 ans couverts de sang, tués à coups de couteau, allongés sur leur lit. « Leur mère est retrouvée prostrée et en état de choc », précise une source proche de l’affaire.

Lorsqu’elle sera audible, elle pourrait être directement déférée

Les forces de l’ordre soupçonnent cette femme, qui vit séparée de son époux depuis l’été dernier, d’avoir tué ses enfants. Mais son état de santé mental n’est pas compatible avec une mesure de placement en garde à vue. Elle a été conduite et internée dans une unité spécialisée de l’hôpital de Mirecourt.

Lorsqu’elle sera audible, dans plusieurs semaines, elle pourrait être directement déférée devant un juge d’instruction chargé de mener cette affaire. Durant l’enquête, un ou plusieurs experts devront se prononcer sur son degré de responsabilité.

Les techniciens d’identification criminelle du groupement de gendarmerie des Vosges, gantés et vêtus de combinaisons blanches, ont relevé les traces et indices sur et à côté des corps en compagnie du médecin légiste. La section de recherches de Nancy est chargée des investigations.

Laisser un commentaire