La jeune fille a raconté jeudi devant la cour d’assises du Nord comment elle a piégé son père pour obtenir ses aveux.

Personne ne la croyait. Pour se faire entendre, une adolescente, âgée de 13 ans au moment des faits, a réussi à enregistrer les aveux de son père qui la violait régulièrement. Deux ans plus tard, elle a raconté son calvaire jeudi devant la cour d’assises, rapporte La Voix du Nord.

La jeune fille n’avait qu’une dizaine d’années quand son père a commencé à la violer “un samedi sur deux, quand maman ne faisait pas les courses avec moi. Mais avec ma sœur”, raconte-t-elle. A 13 ans, elle décide de parler après avoir été étranglée par son père car elle n’avait pas “voulu regarder un film avec lui”.

Enregistrement lors d’un voyage en voiture

Mais dans la famille, personne ne veut croire l’adolescente, tandis que le père nie catégoriquement. Son seul soutien, sa tante, se trouve “à 700 km” et ne pouvait “rien faire”, a-t-elle regretté devant la cour avant de faire un malaise, mettant fin à son témoignage, raconte le quotidien local. 

Pour faire cesser ses agissements, la jeune fille a finalement profité d’un voyage en voiture pour piéger son père. Elle a enregistré à son insu une conversation où il avoue les viols. Face à cette preuve, sa mère l’a poussée à se confier à une infirmière scolaire qui avertira ensuite la police.

Laisser un commentaire