Nigéria: Trois jeunes hommes meurent lors d’une orgie avec une étudiante

Trois hommes sont décédés alors qu’ils avait une orgie à quatre personnes avec une femme. 

Deux des hommes seraient des étudiants universitaires et ont été retrouvés morts quand les secours sont arrivés sur place. 

Le troisième homme, aussi un étudiant, est décédé peu de temps après avoir été transporté à l’hôpital. 

« Je peux confirmer que le troisième indidivu, un étudiant, est décédé », a confirmé le chef de police Rabiu Ladodo aux médias. 

« Il est mort à l’hôpital où il a été admis. Cela porte à trois le total de nombre de morts dans ce événement », a-t-il ajouté. 

Les noms des trois victimes seraient Ugochukwa Kingsley, Richard et Aka Uche.

La femme, une étudiante également, est présentement soignée à l’hôpital, mais son état est stable. 

« La fille est en vie et son état est stable », a ajouté Rabiu Ladodo.

Le groupe aurait pris un mélange de substances, dont du tramadol et du chanvre indien, d’après The Sun. 

Le tramadol est un analgésique. Habituellement, on l’utilise pour la douleur mais des jeunes l’utilisent aussi de façon récréative. On peut sentir son action en moins d’une heure. Il est classé dans la catégorie des antalgiques de niveau 2, catégorie comprenant la codéine et le dextropropoxyphène. C’est un médicament qui ne devrait jamais être consommé avec de l’alcool. Il comporte aussi des risques importants s’il est pris avec d’autres médicaments. 

Tous ont été retrouvés nus au foyer Sunshine Lodge, au Nigéria.

« Le 2 avril, le gardien du Sunshine Lodge à Ihiagwa, Owerri, a indiqué que les étudiants de l’Université fédérale de technologie, Ugochukwa Kingsley, étaient engagés dans une aventure sexuelle avec un autre étudiant de la même université. Les enquêteurs de la division de Nekede se sont précipités sur les lieux et ont trouvé les quatre victimes complètement nues et inconscientes. Les agents ont retrouvé des substances soupçonnées d’être du chanvre indien et du tramadol sur les lieux », a confirmé une source policière au Sun.

Laisser un commentaire