Un père de famille, originaire de Sainte-Agathe-d’Aliermont (Seine-Maritime), a été condamné ce mercredi 10 avril par le tribunal correctionnel de Dieppe, rapporte le quotidien Paris-Normandie. Âgé de 40 ans, l’homme était accusé d’avoir violenté sa femme et ses quatre enfants pendant au moins six ans.

Des violences sur fond d’alcool

Le 23 octobre 2018 marque la fin du calvaire de cette famille. Ce jour-là, le prévenu, en état d’ivresse, a une énième fois battu sa femme et sa fille de 17 ans, qui avait tenté de s’interposer. Mais il a fait un malaise au cours de l’altercation, a été hospitalisé et sa femme a finalement porté plainte.

Le prévenu comparaissait donc pour « violences conjugales » et « violences sur mineurs ». « Ces enfants seront marqués à vie par votre violence », a asséné l’une des avocates des victimes, citée par le quotidien.

Le tribunal a condamné le prévenu à 24 mois de prison, une peine assortie d’une obligation de soins, d’une interdiction de paraître au domicile familial et d’entrer en contact avec la mère de ses enfants. Le père de famille devra également indemniser chacun de ses enfants à hauteur de 3.000 euros. Son épouse a demandé le divorce.

Laisser un commentaire