Selon Radio Capitole Béarn, l’accident a eu lieu sur la commune de Billère (64) commune proche de Pau

Aux alentours de 23 heures, ce vendredi un choc de grande ampleur s’est fait entendre route de Bayonne au feu radar à Billère.

D’après les premiers éléments dont nous disposons, une voiture Audi arrivant de Pau a percuté un utilitaire arrivant de Lons et qui s’apprêtait à tourner sur la gauche. Pour l’heure, aucune précision n’a été fournie sur les potentielles responsabilités.

L’Audi, après ce premier choc, est venue toucher le mur d’un bâtiment. La victime, qui était dans l’Audi, serait décédée sur le coup. “C’est un terrible drame, c’est la première fois qu’un accident mortel se produit à cet endroit” témoigne le maire de Billère Jean-Yves Lalanne.

Un choc frontal entre un véhicule et une camionnette qui a malheureusement coûté la vie d’un homme ce vendredi en fin de soirée.

Dans ce violent accident, un homme de 31 ans a perdu la vie, tandis qu’une femme de 27 ans a été gravement blesséeet un homme de 23 ans légèrement. 

Les pompiers arrivés sur les lieux n’ont pu que constater le décès du conducteur, et venir par la suite en secours aux deux autres personnes gravement blessés dont un en urgence vitale.

Le Parquet de Pau a décidé l’ouverture d’une enquête pour tenter de comprendre ce qui a bien pu réduire à néant la vie de cet homme et pour déterminer les circonstances exactes de cet accident.

Quelques chiffres

3.259 personnes ont perdu la vie sur les routes de France métropolitaine en 2018, un plus bas historique.

Cette baisse de la mortalité en 2018 concerne tous les usagers de la route : les automobilistes (1.647 décès, 120 tués de moins soit -6,7 % par rapport à 2017), les deux-roues motorisés (756 tués, -4%), les cyclistes (167 morts, -3,5%) et les piétons (475 personnes, -1,9%)

Tous les autres indicateurs de l’accidentalité routière sont également à la baisse : le nombre d’accidents (-4,8%, 2.813 accidents en moins), le nombre de blessés (-5,4%, 3.950 personnes blessées en moins) et le nombre de blessés hospitalisés (-24,8%, 6.868 personnes en moins).

Dans le même temps, 244 décès ont été recensés sur les routes des Outre-mer, soit 8 tués supplémentaires qu’en 2017 (+3,4%). Avec un total de 3.503 morts, le bilan global français pour l’année 2018 dépasse donc celui de 2013 (3.427 morts), mais 2018 est tout de même la deuxième année la moins meurtrière de l’histoire.

Laisser un commentaire