Il était midi, jeudi, quand un homme a poussé la porte d’un commissariat pour dire qu’un de ses proches venait de tuer sa compagne à son domicile de Strasbourg. 

Les policiers se sont alors rendus dans cet appartement situé au troisième étage d’un immeuble au 96 avenue du Rhin. 

C’est Dickson Thuggy Frimpong, 24 ans, qui leur a ouvert la porte. Il les a laissés se diriger vers la salle de bain où, dans la baignoire, gisait le corps ensanglanté de sa compagne, Sandra Baumann, 25 ans. 

Placé en garde à vue, Dickson Thuggy Frimpong a nié les faits et a accusé un homme de son entourage. 

Ce dernier a été placé en garde à vue vendredi afin d’être auditionné. Il a été remis en liberté ce samedi sans qu’aucune charge ne soit retenue contre lui. 

Quant à Dickson, il a été mis en examen pour “meurtre par conjoint” et placé en détention provisoire. Il risque la réclusion criminelle à perpétuité 

Une autopsie sera pratiquée ce mercredi. Bien inséré socialement, le jeune couple n’avait pas d’enfant.

Laisser un commentaire