Wambrechies Un an après la mort d’Angélique, David Ramault a été entendu

Il y a quelques jours, la famille d’Angélique Six et son avocate déploraient que le principal suspect du meurtre de la jeune fille n’ait pas encore été entendu, un an après les faits. On vient d’apprendre que David Ramault a été entendu pour la première fois vendredi.

Il aura donc fallu attendre un an, jour pour jour. Ce vendredi 26 avril, nous a confirmé une source judiciaire, David Ramault a été entendu pour la première fois, au palais de justice de Lille, par la juge d’instruction en charge de dossier de la mort d’Angélique Six.

La jeune Wambrecitaine, âgée de 13 ans, avait disparu le mercredi 25 avril 2018 à deux pas du domicile familial, dans le quartier de l’Agrippin. Son corps a été retrouvé le dimanche 29 avril, dans un sous-bois situé dans la ville voisine de Quesnoy-sur-Deûle. C’est David Ramault, un ancien voisin de la famille qui habitait encore à quelques rues du quartier de l’Agrippin, arrêté la veille au soir sur son lieu de travail, qui a mené les policiers à l’endroit où il avait dissimulé le corps de la jeune fille. Il venait de reconnaître, en garde à vue, le viol et le meurtre de la jeune fille.

Depuis un an, David Ramault n’avait pas encore pu être entendu par la juge d’instruction : les auditions prévues ont été annulées à trois reprises. « Un jour, il n’a pas pu être interrogé parce qu’il n’y avait pas d’escorte judiciaire pour l’amener jusqu’au tribunal, déplorait il y a quelques jours, dans nos colonnes, l’avocate de la famille Six, Me Audrey Jankielewicz. Dans un dossier de cette nature, ce n’est pas possible. » La famille ne cache pas se poser encore beaucoup de questions : « Il y a encore des choses qu’on ne sait pas », nous confiait Anaïs Six, la sœur aînée d’Angélique.

Ce premier interrogatoire était aussi le préalable à une reconstitution qui pourrait être organisée ces prochaines semaines ou ces prochains mois au domicile du principal suspect. Domicile devant lequel, ce dimanche après-midi, les proches d’Angélique ont tenu à marquer un arrêt symbolique lors de la marche en hommage à la jeune fille qui a rassemblé 300 personnes.


Laisser un commentaire