Michel Zirafa, 44 ans avait été retrouvé mort le 21 septembre dernier dans sa maison à Thurins, dans le Rhône. 

C’est son épouse qui, absente du domicile depuis plusieurs jours, avait fait la macabre découverte en rentrant chez elle. 

Paniquée, elle était sortie dans la rue et avait hurlé à une voisine : « Mon mari est mort, allez voir quand même s’il respire » 

La voisine était alors entrée dans la maison et avait découvert le corps sans vie du mari qui baignait dans son sang, au pied du canapé du salon. 

Mais les policiers ont relevé des incohérences dans le récit de l’épouse. La maison avait été retrouvée intacte et la porte n’avait pas subi d’effraction. 

Rose Zirafa, 47 ans, a été interpellée la semaine dernière à Pouilly-sous-Charlieu, près de Roanne (42). 

Placée en garde à vue, la mère de famille a avoué avoir tué son mari après une dispute le 16 septembre dernier. 

Elle a attendu qu’il soit endormi sur le canapé pour pointer l’arme sur lui et lui tirer une balle au sommet du crâne. 

Laisser un commentaire