Au moins trois sapeurs-pompiers de Paris ont été placés en garde à vue samedi dans une enquête de flagrance ouverte pour “viol en réunion”, d’après une information du Parisien, confirmée par le parquet de Paris.

Selon le quotidien, les militaires “ont permis à au moins trois femmes de nationalité étrangère d’entrer” samedi “vers 4 heures du matin dans la caserne” Plaisance, dans le 14e arrondissement de la capitale, “lors d’une soirée arrosée”. 

Cette enquête a été ouverte après la plainte d’une d’entre elles, une Allemande, a précisé le journal.

Laisser un commentaire