Japon : un groupe d’enfants fauché par une voiture, au moins deux morts

Le véhicule a percuté le groupe de bambins d’une école maternelle après avoir heurté une autre voiture.

Une voiture a heurté un groupe d’enfants mercredi dans la ville d’Otsu, près d’Osaka, dans l’ouest du Japon, faisant plusieurs morts et blessés. Selon la police locale, le véhicule « a heurté une file de 13 enfants d’une crèche et de trois professeurs qui étaient en train de marcher sur le trottoir ». Un garçonnet et une fillette, tous deux âgés de 2 ans, ont été tués.

Des images diffusées à la télévision montrent que ces enfants âgés de 2-3 ans étaient sur le trottoir, près d’un passage piéton, quand la voiture a heurté un autre véhicule, a quitté la route et les a renversés. « Parmi les blessés, plusieurs enfants sont dans un état critique », a ajouté le porte-parole de la police.

L’agence de presse Jiji indique qu’une femme âgée de 62 ans conduisait le véhicule incriminé et qu’une femme de 52 ans était au volant de l’autre voiture accidentée. Les deux conductrices ont été arrêtées sur des soupçons de « conduite négligente », d’après cette agence.

Des sorties fréquentes pour les élèves de maternelle

Au Japon, les classes de crèches et maternelles effectuent très souvent des sorties soit pour aller jouer dans les parcs avoisinants, soit pour des exercices d’évacuation en cas de séisme ou tsunami. Pour les plus petits, les déplacements ont lieu avec des sortes de grosses poussettes à quatre places. A partir de 2 ans, les enfants marchent en se tenant la main sur les trottoirs, accompagnés d’adultes.

Si dans le cas de cet accident, l’âge n’est a priori pas en cause, le Japon connaît une hausse des accidents causés par des conducteurs âgés. En 2016, les plus de 65 ans ont provoqué 965 accidents mortels dans l’archipel, soit plus d’un quart du total, selon les statistiques de la police.

En avril, dans un quartier de Tokyo, un conducteur de 87 ans a tué une femme et sa fille de 3 ans qui circulaient à vélo. Il a invoqué un défaut du véhicule. Une enquête est en cours.

Laisser un commentaire