Deux policiers gradés du commissariat de police de Creil, dans l’Oise, ont été mis en examen pour avoir monté un complot afin d’accuser à tort un homme de viols sur son ex-compagne. 

L’un des fonctionnaires est l’amant de son ex-femme. 

Pendant 7 mois, l’homme, âgé de 30 ans, a été accusé à tort de viols et la garde de son enfant de 10 ans lui a été retiré. 

« Je suis tombé dans un véritable traquenard » témoigne la victime. 

Depuis il a été totalement blanchi tandis que son ex-femme a, elle, été mise en examen pour dénonciation calomnieuse. Il a depuis récupéré la garde partagée de son enfant. 

“J’en veux beaucoup plus aux policiers qu’à mon ex. L’enquêteur qui a monté ce coup fourré avait un intérêt à se débarrasser de moi. Elle, je sais qu’elle a été manipulée.” ajoute la victime. 

Les deux officiers de police ont été mis en examen pour « faux en écriture publique par agent dépositaire de l’autorité publique », une qualification criminelle passible de la cour d’assises. 

Laisser un commentaire