La semaine dernière, le parquet de Chambéry (Savoie) a notifié aux trois femmes qui avaient porté plainte contre Nordahl Lelandais, le classement sans suite de leur plainte, « faute de preuve ». Les victimes, qui avaient eu une relation avec le maître-chien de Domessin, accusaient Lelandais d’avoir tourné à leur insu et posté sur Internet des vidéos intimes. En colère, les trois femmes, avec leurs avocats, comptent contester cette décision.

Laisser un commentaire