Des parents résidant à Thiérache, dans l’Aisne, se sont séparés en mars 2018. Ils ont alors mis en place une garde partagée pour leurs deux enfants, âgés de 4 et 6 ans. 

Mais rapidement cette garde est devenue un poids pour eux. 

La mère travaille et son logement ne lui permet pas de les accueillir dans de bonnes conditions. “Elle ne veut pas s’encombrer avec eux” plaide l’avocat des enfants. 

Quant au père, il n’en veut pas non plus. Pour être certain de ne pas les avoir, il a expliqué à l’assistante sociale qu’il pouvait péter les plombs à tout moment, qu’il était impulsif et qu’il risquait de les frapper. 

Un jour, le père a amené les enfants chez leur mère alors que celle-ci “n’en voulait pas”, raconte l’avocate du père. 

La mère des enfants a décidé de les ramener quelques heures plus tard. Comme le père ne se trouvait pas chez lui, elle a laissé les enfants, en pyjama, sur le trottoir, alors que la pluie tombait.

L’aîné, âgé de 6 ans, a couru après la voiture qui ne s’est pas arrêté. Ils ont été recueillis par une voisine qui a appelé les gendarmes. 

La mère a expliqué aux militaires qu’elle “ne veut plus d’eux.” De même pour le père, qui ne désire pas les accueillir. 

Le père a été condamné cette semaine à 8 mois de prison avec sursis pour soustraction à ses obligations légales et pour des coups de ceintures donnés à son aîné. La mère a écopé de la même peine pour soustraction à ses obligations. 

Chaque enfant recevra 2 000 et 3 000 euros pour préjudice moral de la part de leur mère et de leur père. Ils ont été placés en famille d’accueil. 

Laisser un commentaire