Violences conjugales : Il frappe et coupe les cheveux de sa copine qu’il soupçonne d’infidélité

C’est une nouvelle scène de violences conjugales qui s’est déroulée près de Lyon, le 22 avril dernier. Un jeune homme de 23 ans a frappé sa petite amie avant de lui couper ses cheveux de force.

C’est un nouveau cas de violences conjugales que nos confrères de 20 minutes relaient dans leurs colonnes. Une histoire qui fait froid dans le dos. L’affaire s’est déroulée à Villeurbanne, près de Lyon, ce lundi 22 avril. Il est environ 14 heures quand une dispute éclate un jeune homme de 23 ans et sa compagne, alors qu’ils sont en voiture.

ELLE REFUSAIT DE LUI DONNER SON TÉLÉPHONE PORTABLE

Le jeune homme soupçonne sa petite amie de lui être infidèle. Il exige alors qu’elle lui donne son téléphone portable afin de vérifier ses messages. Mais il a dû faire face à un “non” catégorique de la part de sa compagne. Cette dernière a tout simplement refusé de lui révéler son code afin de déverrouiller son téléphone portable. Furieux, l’homme a alors frappé sa petite amie, avant de lui couper les cheveux, de force.

Nos confrères de 20 minutes rapportent que la police lyonnaise a indiqué avoir interpellé le jeune homme ce lundi 22 avril, dans la soirée. Celui-ci a reconnu “une partie des faits”. En revanche, il a refusé d’indiquer aux enquêteurs où il avait caché le téléphone portable de sa compagne. Peut-être sera-t-il plus bavard ce mercredi 24 avril. Et pour cause : il doit être présenté au parquet pour « violences volontaires aggravées et vol aggravé ». Violemment frappée par son conjoint, la compagne du jeune homme a quant à elle eu une ITT (incapacité temporaire de travail) de 10 jours.

Depuis 2015, les violences conjugales ne baissent pas. Il y a quelques jours, nos confrères de Paris Normandie rapportaient qu’une femme enceinte avait sauté par la fenêtre afin d’échapper aux coups de son conjoint.

Laisser un commentaire