Royaume-Unis: Il hérite d’une fortune après un test ADN

C’est une histoire incroyable qu’est entrain de vivre Jordan Adlard Rogers. Ce modeste travailleur social britannique a hérité d’un domaine de 621 hectares dans les Cornouailles, estimé à plus de 62 millions de francs suisse.

Comme le rapporte «The Guardian», c’est à la suite d’un test ADN que ce dernier a pu prouver que le propriétaire de la maison, décédé en août 2018, était bel et bien son père.

Le trentenaire raconte qu’il savait depuis ses huit ans que Charles Rogers, ancien militaire de carrière au sein de la Royal Navy et à qui appartenait cet incroyable propriété, était son paternel. Toxicomane, le lieutenant Rogers y vivait en ermite depuis près de 40 ans. Il est d’ailleurs décédé d’une overdose.

«Les gens disent que j’ai de la chance mais je donnerais tout pour pouvoir remonter le temps et que Charles sache que je suis son fils. Peut-être qu’alors il aurait fait des choix différents», confie le désormais riche héritier.

Création d’une association

Le jeune homme n’aura même pas à se soucier de l’entretien du luxueux domaine puisque celui-ci est entièrement pris en charge par l’autorité britannique des monuments nationaux, qui l’a reçu en don dans les années 70 en échange d’un bail de 1000 ans.

Qui plus est, Jordan Adlard Rogers recevra une rente annuelle de 66’000 francs suisse grâce aux revenus issus de parcelles de terre louées aux différents agriculteurs de la région.

Le nouveau millionnaire n’oublie cependant pas d’où il vient, et a l’intention de créer une association pour aider financièrement les habitants de la région: «Il m’est arrivé de me demander comment j’allais payer mes factures et mes débuts dans la vie ont été compliqués mais maintenant je suis ici et je veux aider les gens» a-t-il expliqué à «Cornwall Live».

Laisser un commentaire