Porté disparu depuis vendredi, l’homme aurait fait une chute de plusieurs centaines de mètres après une erreur technique.

Le corps d’un jeune alpiniste porté disparu depuis vendredi a été retrouvé samedi au pied d’un sommet du massif de Belledonne (Isère), ont indiqué les secours en montagne, confirmant une information du Dauphiné Libéré.
    
Le jeune homme, âgé d’une trentaine d’années et domicilié dans la région, a été découvert sans vie samedi matin vers 8h00 à 2.600 mètres d’altitude. 

Son corps gisait non loin de la voie normale menant au Grand pic, un sommet du massif de Belledonne culminant à 3.000 mètres d’altitude dont il avait entrepris l’ascension vendredi matin.

Une voie réputée peu difficile    

Selon les premiers éléments de l’enquête, confiée au Peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM) de Grenoble, l’alpiniste aurait été victime d’une chute sur plusieurs centaines de mètres après une erreur technique.
    
L’homme, qui évoluait en solitaire sur cette voie en théorie peu difficile mais encore chargée de neige, aurait pâti “d’être le premier de la saison à emprunter cet itinéraire”, ont précisé les secours en montagne.

Avec AFP

Laisser un commentaire