Saône-et-Loire: un homme étouffe sa femme et se rend à la police

Le trentenaire est soupçonné d’avoir tué sa femme dans une chambre d’hôtel de Saône-et-Loire, avant de se rendre à la gendarmerie. En 2017, 130 femmes ont été tuées par leur mari ou ancien mari, soit une tous les trois jours.

DR

DR

Le trentenaire est soupçonné d’avoir tué sa femme dans une chambre d’hôtel de Saône-et-Loire, avant de se rendre à la gendarmerie. En 2017, 130 femmes ont été tuées par leur mari ou ancien mari, soit une tous les trois jours.

Un homme a été placé en garde à vue ce lundi pour “homicide volontaire”, suspecté d’avoir tué sa femme la nuit précédente dans une chambre d’hôtel de Chaintré, en Saône-et-Loire, a-t-on appris auprès du parquet de Mâcon.

Cet homme, âgé d’une trentaine d’années, s’est “présenté au commissariat vers 3 heures du matin en disant qu’il avait tué sa femme”, elle aussi trentenaire, a indiqué le procureur de la République Éric Jallet, confirmant une information du Journal de Saône-et-Loire.

Le meurtrier présumé aurait étouffé sa victime et le mobile “semble être la jalousie”, a ajouté Éric Jallet, précisant que tous deux étaient de nationalité roumaine. La brigade de recherches de gendarmerie de Mâcon, territorialement compétente, a été saisie.

En 2017, 130 femmes ont été tuées par leur mari ou ancien mari, soit une tous les trois jours. Et chaque année, en France, près de 220.000 femmes subissent des violences de la part de leur conjoint ou ex-conjoint.

Laisser un commentaire