AFFAIRE DU MEURTRE DE MARC LEVEILLE A ROCHEFORT Photos de récupes données par le fils Alexis ( en noir et blanc avec son père Marc Leveillé)

La vie d’Alexis Leveillé bascule le 25 mars 2015. Ce jour-là, sa belle-mère Michelle Missegue poignarde son père, dans le pavillon du couple à Saint-Laurent-de-la-Prée, près de Rochefort (Charente-Maritime). Sa folie meurtrière la pousse à tuer la chienne et la chatte de quatre coups de couteau chacun. Le lendemain midi, les policiers la retrouveront prostrée au fond de son jardin.

Michelle Missegue sera déclarée pénalement irresponsable en juin 2017, par la chambre de l’instruction de Poitiers. Elle vit aujourd’hui dans un hôpital psychiatrique. Malgré ça, c’est elle qui va toucher l’héritage de son mari. Un patrimoine estimé à un million d’euros, selon le fils de la victime qui ne s’explique pas cet état de fait.

Justice et morale sont bien distinctes. Déclarée irresponsable pénalement, une femme a touché l’héritage de l’homme qu’elle avait tué en 2015. Au grand désarroi du fils de la victime qui témoigne :

Podcast du Parisien – Code Source

L’histoire est racontée par Bartolomé Simon, reporter au Parisien, au micro de Jules Lavie. Pour Code source Alexis Leveillé a accepté de témoigner et de raconter son combat judiciaire.

Laisser un commentaire