Natasha Mina a accepté de raconter son histoire pour le documentaire « Mon père, ce pédophile ». 

Son père Peter Willson a été condamné à 12 ans de prison après qu’elle ait lu son témoignage en cour pour dénoncer les abus dont elle a été victime dès l’âge de 4 ans. Trois autres victimes ont témoigné en cour. Peter Willson sera aussi au registre des agresseurs sexuels pour le reste de ses jours et il ne peut plus entrer en contact avec ses victimes, incluant sa propre fille. 

© DR Photo Familiale

Aujourd’hui âge de 29 ans, Natasha dit qu’elle ne regrette rien. 

« À l’origine, ma déclaration allait être lue par l’avocat et je me souviens d’avoir dit: “N’y a-t-il pas moyen que je le fasse?” », a raconté Natasha. « Pour moi, c’était l’ultime moyen de tout lâcher, de tout enlever de mes épaules. Enfin, j’ai pu le faire. »

© DR

« J’ai commencé à lire et si mon père ne me regardait pas directement, je m’arrêterais jusqu’à ce qu’il me regarde », a-t-elle ajouté. « Je voulais avoir mon moment. Il n’y avait pas de hâte et je voulais qu’il entende chaque mot, alors j’ai pris mon temps. » 

« C’était incroyable et j’ai expliqué aux gens le pouvoir que je ressentais devant la personne qui avait tenté de me ruiner et lui disant qu’il avait échoué. Je ne me laisserai pas abattre par lui. »

© DR

Natasha est devenue instructrice de kick-boxing et enseignante de yoga. 

« Ce qui était autrefois un coin sombre de ma vie est devenu une force et une zone lumineuse », a-t-elle révélé. « Depuis que j’ai renoncé à mon anonymat, je ne peux pas compter le nombre d’adultes qui m’ont raconté qu’ils avaient vécu une vie similaire et qu’ils étaient allés à la police pour le signaler – et qu’ils n’avaient pas eu honte de le faire. » 

Laisser un commentaire