La lycéenne, élève en classe de première ES, a été victime d’un cas de purpura fulminans, probablement dû à un méningocoque.

Marie, une lycéenne de 17 ans, est morte ce jeudi au lycée privé Sasserno de Nice, foudroyée par une méningite, rapporte le quotidien local Nice-Matin. D’après l’agence régionale de santé (ARS), il s’agit d’un “cas de purpura fulminans probablement dû à une infection invasive à méningocoque”. Ce type de méningite frappe principalement les enfants et les adolescents.

S’agissant d’une infection transmissible, l’ARS a fait parvenir une note aux parents du lycée ce vendredi, expliquant que cette forme de méningite peut se traduire “par une fièvre, des maux de tête, une raideur de la nuque, des vomissements, de la gêne à la lumière ou l’apparition de taches sur le corps. Devant ces signes, il faut consulter rapidement un médecin”, alerte l’ARS.

L’agence explique tout de même dans les colonnes de Nice-Matin qu’une infection sévère similaire à celle contractée par la lycéenne décédée jeudi “n’est observée que chez un petit nombre de personnes rencontrant la bactérie (1 pour 100.000 habitants/an)”.

L’établissement où était scolarisée Marie a mis en place une cellule d’aide psychologique.

Laisser un commentaire