Un homme de 32 ans menaçait les jeunes femmes de la dénoncer pour obtenir d’elles une passe gratuite. Un appel à victimes a été lancé.

Il usait d’une fausse qualité pour faire pression sur des jeunes femmes qui se livraient occasionnellement à la prostitution à Cannes (Alpes-Maritimes). Un homme de 32 ans a été mis en examen et placé en détention il y a quelques jours, selon le parquet de Grasse, rapporte France Bleu Alpes-Maritimes.

Le suspect entrait en contact avec ces femmes souvent étudiantes via sur deux sites d’escort-girls, d’après Nice-Matin qui recense cinq victimes.

Il se présentait au rendez-vous équipé de menottes, d’un gyrophare et d’une arme. Une panoplie impressionnante qui lui permettait de faire du chantage pour obtenir des passes gratuites.

Un appel à victimes

Juste avant l’ouverture du Festival de Cannes, l’une d’elles a finalement osé se rendre au commissariat… Les enquêteurs sont parvenus à identifier le violeur et à le localiser au Cannet, selon le quotidien niçois. Le suspect qui avait pris la poudre d’escampette a finalement été interpellé à Gênes où il devait embarquer pour la Tunisie.

Une juge d’instruction de Grasse a lancé un appel à victimes. D’autres jeunes femmes ont probablement été également abusées. Elles sont donc appelées à joindre la brigade criminelle de Cannes au 04.93.06.22.34.

Laisser un commentaire